Council for the Development of Social Science Research in Africa
Conseil pour le développement de la recherche en sciences sociales en Afrique
Conselho para o Desenvolvimento da Pesquisa em Ciências Sociais em África
مجلس تنمية البحوث الإجتماعية في أفريقيا


Les défis de La Centrafrique : Gouvernance et stabilisation du système économique : Recherche de canevas pour amorcer la croissance

Roger Yélé, Paul Doko & Abel Mazido. Les défis de La Centrafrique : Gouvernance et stabilisation du système économique : Recherche de canevas pour amorcer la croissance. Dakar, CODESRIA, 2011, 272 p., ISBN : 978-2-86978-226-6

Number of visits: 1581

L’analyse diagnostique des dotations naturelles de la République centrafricaine montre qu’il y a de fortes potentialités nationales et d’écosystèmes diversifiés. Très mal gérée au fil du temps, l’économie s’est dégradée de façon drastique : le bien-être de la population est devenu de plus en plus critique et a atteint le phénomène de ce qu’on peut appeler « misère aiguë ».

Tout en abordant le problème de gouvernance et de stabilisation du système économique, l’ouvrage s’est appesanti sur l’analyse de l’évolution structurelle et contextuelle de l’économie centrafricaine, c’est-à-dire une constatation longitudinale des actions et des activités réalisées depuis la colonisation jusqu’à 2003. L’appréhension de quel instrument faut-il affecter à tel objectif économique afin de pouvoir l’atteindre, passe d’abord par la question que si l’objectif visé est atteint, est-on capable de stabiliser ce système ?

D’une part, l’objet de cet ouvrage est que celui-ci peut servir de canevas pour éclairer la décision de l’homme politique, il peut lui donner un fondement rationnel de choix de politique économique. Son rôle est d’indiquer aux décideurs ou autres acteurs les affectations possibles des instruments de politique économique pour atteindre les objectifs visés, ou, les usages possibles des ressources rares, le coût de telle ou telle décision, le sacrifice que présente tel ou tel choix. D’autre part, la finalité de celui-ci se porte également sur ce que l’économiste peut apporter comme balise à un décideur pour éviter la navigation à vue : quelles sont les règles que celui-ci peut apporter pour améliorer le bien-être d’une communauté donnée.

Roger Yélé occupe le poste de directeur de la comptabilité nationale, de la conjoncture et des prévisions après ses études supérieures à Yaoundé au Cameroun en statistique et en économie.

Paul Doko est le coordonnateur de l’Agence internationale pour le développement de l’information environnementale (ADIE). Il a poursuivi ses études supérieures à l’Université de Bangui et à la Chaire d’agriculture comparée et développement agricole de l’INA à Paris.

Abel Mazido est maitre-assistant à l’Université de Bangui, formateur des auditeurs au Programme de formation en gestion de politique économique à l’Université de Yaoundé II-Soa. Il a poursuivi ses études supérieures à Toulouse et Clermont Ferrand.

Texte intégral




Comments